Apprécié pour son aspect chaleureux et décoratif, le bois a le vent en poupe. Du beau parquet en chêne au PVC imitant le frêne un vaste choix s’offre pour tous les goûts, tous les budgets, et tous les types d’habitats.

Question de base : bois ou effet bois ?

Lors du choix de votre sol vous êtes confronté à plusieurs appellations :

1/Le parquet massif

ll représente environ 30% du marché et se compose de lames en bois massif de différentes épaisseurs. Pérenne et superbe, c’est le parquet traditionnel à poser sur lambourdes ou à coller en plein, avec des prix avoisinant 25€ le m2. Selon votre choix, n’hésitez pas à être exigeant sur la labellisation du bois choisi : même si c’est à un niveau moindre que pour les forêts tropicales, la biodiversité des forêts tempérées et boréales de l’hémisphère nord est également en péril : le FSC (  Forest Stewardship Council, puis en  1998 le PEFC ( Pan European Forest Certification ) sont des labels qui permettent au consommateur d’identifier le bois(  et les produits à base de bois ) provenant de forêts bien gérées et qui préservent la diversité biologique, la productivité et la capacité de régénération des forêts.

2/Depuis l’invention des colles et des résines, la fabrication des parquets s’est transformée et il existe des parquets contrecollés qui représentent environ 70% du marché, avec des premiers prix autour de 20€. Ils sont composés d’un parement en bois massif de 2,5 à 8 mm, posé sur une âme centrale en fibres de bois. La dernière couche est un contre-parement en bois qui assure la stabilité de la lame. Ils se poncent tout aussi bien que les parquets massifs mais moins fréquemment, lors d’une rénovation ultérieure par exemple.

Massifs ou contrecollés, faites le choix d’un bois brut ou d’une finition en usine ( vernis satiné ou mat, huile ) qui évite un traitement de surface après la pose.

3/Quant aux revêtements stratifiés dont le volume des ventes est deux fois supérieur au volume total des parquets, ce sont des revêtements de sol « aspect bois ». On les trouve à partir de 5€ le m2, mais avec leur couche d’usure inférieure à 2mm, ils n’ont pas l’appellation « bois » : ils sont constitués d’une couche de bois aggloméré, d’un papier décor imitant le bois et d’un film de protection. Très solides, brillants, peu onéreux par rapport au bois, ils ne peuvent pas être poncés et ne présentent évidemment pas l’aspect chaleureux du bois malgré les prouesses des fabricants pour séduire lors de l’achat.

4/Les sols en PVC évoquant l’ »effet bois » sont également devenus des incontournables du revêtement « effet bois ». Ils représentent ¼ des ventes. Souple, ce type de sol se présente sous forme de rouleaux, de dalles ou de lames adhésives ou clipsables. Les grandes largeurs permettent de poser le sol en évitant les raccords et les marques de joints : on les trouve à partir de 10€. De plus en plus performants pour valoriser au plus près l’imitation bois, certains fabricants utilisent une impression structurée sous le couche supérieure des dalles, avec un relief qui recréé véritablement les textures subtiles des fibres du bois. Facile à poser comme à entretenir, ce type de revêtement possède surtout d’excellente propriétés phoniques et thermiques….un atout magistral lorsque l’on habite en étage !

En appartement : attention au bruit !

Il vous faut vérifier votre règlement de copropriété pour changer la nature de votre revêtement de sol et bien réfléchir avant de vous décider ! Un parquet, est, évidemment, bien plus sonore qu’une moquette ! Vous souhaitez vraiment du bois massif ou du stratifié ? Ne négligez pas la pose en sous-couche soit de dalles de sol, soit de plaques de fibres de bois, soit d’une couche de liège, qui sont une bonne protection tant thermique que phonique, et éventuellement, d’un film souple qui évite les remontées d’humidité. Tout professionnel doit vous proposer ce produit complémentaire. En étage, l’option PVC est très pratique car, il est léger et efficace : c’est un matériau qui absorbe les bruits d’impacts : vos voisins vous feront les yeux doux !

Le parquet côté couleur

1/ En version naturelle et authentique

Envie de douceur, d’une ambiance rustique, cosy campagnarde ou scandinave ? Pour les petites pièces mais surtout les volumes peu lumineux, on optera pour des essences claires comme : le frêne, le bouleau, le hêtre, l’érable ou le chêne clait qui réfléchiront la lumière. Les bois vruts offrent une belle palette de nuances et cultivent l’authenticité avec la présence de nœuds et de veinures. Ils se déclinent aussi en finitions vieillies.

2/100% tendance : les bois foncés

Les grandes pièces pleines de soleil seront chaudes et confortables avec des bois de teintes foncées comme : le merisier, le noyer, le chêne rouge. D’un raffinement somptueux, bois et effet bois se déclinent dans des tonalités sombres : brun chocolat, gris, et même noir. Ces teintes fortes ont le pouvoir de mettre en valeur peinture et papier peint mais aussi le mobilier pour créer une atmosphère définitivement luxueuse mais épurée.

Pour votre parquet bois ou revêtement de sol effet bois, à Poitiers et Grand Poitiers, prenez conseil et avis auprès de votre courtier de la Maison des Travaux -  Guillaume Delhoume -