Si la motorisation, le design et les matériaux se sont développés pour moderniser, rénover ou créer des portails fluides, pratiques, sécurisants, on tend aujourd’hui à des fonctionnalités complémentaires qui apportent un plus de confort dans l’utilisation.

L’essentiel, dorénavant, passe par une certaine sobriété qui permette une durabilité de trente ans sans regretter son coup de cœur initial.

On l’aura compris, les designs « tendance » se font désormais plus discrets et un classicisme de bon aloi permet de compléter ou rénover ultérieurement l’équipement de base sans fausse note, et de gagner surtout en confort.

Le bon choix

On investit dans un portail pour plus d’un quart de siècle environ : comme pour la porte d’entrée il convient donc de ne pas se tromper et éviter les produits trop « mode » dont on risque de se lasser.

Les matériaux 

  • Si on assortit son portail à sa clôture, on peut aussi l’harmoniser avec sa porte d’entrée.
  • Les portails en alu laqué sont très en vogue ( vérifier les conditions de garantie de la laque utilisée )
  • Le PVC haut de gamme, teinté dans la masse résiste, quant à lui, très bien au fil du temps.

Les modèles

  • La tendance est aux portails pleins, et épurés, le plus souvent ris anthracite, d’une hauteur de 180 à 200 cm : pour vivre heureux, vivons cachés ! La hauteur de 160cm se fait rare.
  • Pour les modèles constitués de lames, ces dernières jouent la grande largeur et l’horizontalité.
  • Aux décors géométriques on préfère désormais les découpes laser aux motifs précis et délicats. Plus d’épure et moins d’éléments ajoutés.
  • L’éclairage périphérique du portail et/ou l’allumage synchronisé du portail, du jardin, et de la porte d’entrée offrent un vrai confort.

Les avantages de la motorisation de portail

Qu’elle soit battante ou coulissante, l’ouverture motorisée est aujourd’hui l’optionla plus déterminante lors d’une création ou d’une rénovation de portail.Entrer ou sortir de chez soi grâce à une simple télécommande est trop tentant et pratique pour qu’on y renonce.

Avec un portail battant 

  • On a le choix entre la motorisation à vérins ou à bras.
  • Le moteur à vérins convient aux portails lourds ( jusqu’à 200 kg par vantail ) dont les gonds et fixations sont résistants, car ces derniers sont soumis à de fortes tractions. La motorisation est discrète ( elle s’installe dans le poteau ou dans le mur de prolongement ) et compacte.
  • La motorisation à bras réservée au portais moins lourds ( bois ajouré, alu, PVC…) permet une ouverture plus rapide. Les bras articulés soulagent les gonds et fixations mais nécessitent un plus grand espace pour fonctionner, car, quand les battants d’ouvrent, les bras se coudent et empiètent l’espace.

Avec un portail coulissant 

  • Il existe deux grands principes de mise en œuvre : avec rail au sol ou autoportant.
  • Le système de rails est adapté aux portails lourds ( bois, acier, fer ) qui trouvent, alors, un appui.
  • Le système autoportant est à réserver aux structures légères ( alu ou PVC ). Grâce à un chariot, le portail se déplace, par traction, audessus du sol.

Les motorisations intégrées.

Implantées dans le montant du portail – invisibles et sans dégradation possible – elles se généralisent. Toutefois, elles sont d’un coût plus élevé que les motorisations apparentes et présentent un inconvénient à spécifier : il faut enlever une partie du portail en cas de panne.

Les portails connectés

Bien sûr, ils ont le vent en poupe. On peut vérifier à distance que sont portail est bien fermé, et en cas d’ouverture intempestive, on reçoit une alerte sur son smartphone. Certains modèles sont équipés d’une balise qui déclenche l’ouverture dès que l’on approche de son portail.

Le paradis !

Pour bien choisir le portail moderne qui vous convient sur Poitiers et Grand Poitiers, lors d’une création ou d’une rénovation, contacter votre courtier de la Maison des Travaux – Guillaume Delhoume –  Visites, conseils, devis d’artisans spécialises pour réaliser votre projet au mieux de votre espace et de votre budget.